L’Arménie, première nation chrétienne

9 jours – 8 nuits en pension complète

Prix à partir de : 1780 €
Départ et retour PARIS

La région est dominée par le mont Ararat, mentionné dans le livre de la Genèse comme le lieu où s’échoua l’arche de Noé. Avec un itinéraire original, vous découvrirez le patrimoine d’architecture sacrée de la première nation chrétienne de l’histoire et une population très accueillante.
JOUR 1
Départ de PARIS par avion pour EREVAN. Accueil à l’aéroport de Zvartnots. Formalités d’entrée et transfert à l’hébergement.
Dîner et nuit à EREVAN.
JOUR 2
Le matin, départ pour la ville d’EDJMIATZIN, ancienne capitale d’Arménie (2ème – 4ème siècle). Visite de la cathédrale, la plus ancienne église chrétienne d’Arménie, siège et résidence du Catholicos de tous les Arméniens. Selon la tradition, Saint Grégoire l’Illuminateur eut une vision de « l’Unique Engendré » descendant du ciel, lui indiquant l’emplacement de l’église à bâtir, sur les fondements d’un temple païen. En 303, deux ans après que le christianisme fut proclamé religion d’état, la Mère Eglise du Saint Siège fut édifiée, puis aménagée dès le 5ème siècle selon un plan demeuré inchangé à ce jour.
Déjeuner à EDJMIATZIN.
L’après-midi, visite des églises Sainte-Gayané et Sainte-Hrispsimé, magnifiques exemples de l’architecture arménienne de la première moitié du 7ème siècle. Puis départ pour ZVARNOTZ et visite des ruines de la cathédrale du 7ème siècle. De retour à EREVAN, rencontre si possible avec une sœur de Mère Térésa suivie de la messe.
Retour à l’hébergement, dîner et nuit à EREVAN.
JOUR 3
Tôt le matin, départ pour GUMRI et arrêt aux villages AROUTJ (visite de la cathédrale du 7ème siècle), TALIN (visite de la cathédrale Notre-Dame du 7ème siècle, l’un des plus vastes monuments d‘Arménie) et de MASTARA (visite de l’église Saint Jean du 7ème siècle).
Déjeuner en cours de route.
L’après midi, arrivée à GUMRI, messe avec la communauté des sœurs arméniennes catholiques et rencontre si possible avec l’une d’elles, sœur Arousiag. Puis départ pour le monastère de MARMACHEN, l’un des plus beaux d’Arménie.
Installation à l’hébergement, dîner et nuit à GUMRI.
JOUR 4
Le matin, traversée de la belle vallée du Pambak permettant de passer du plateau sec du Chirak au Lori boisé dans le Nord de l’Arménie. En cours de route, visite du monastère d’Odzoun datant du 6ème siècle et rencontre brève avec le curé d’Odzoun s’il est présent (le guide traduit) avec un temps de prière si possible en sa compagnie. Puis continuation de la route vers les monastères de Sanahin et Haghbat. Ces remarquables ensembles architecturaux furent tous deux fondés au 10ème siècle et se sont développés parallèlement jusqu’au 13ème siècle, forts du prestige de leur fondation royale bagratide puis kurikienne. Visite tout d’abord du monastère de Sanahin, siège d’une ancienne académie du 11ème siècle où la théologie, les beaux arts et les sciences étaient enseignés.
Déjeuner en cours de route.
L’après midi, visite de l’ensemble monastique d’Haghbat, récemment classé « patrimoine mondial de l’humanité » : l’église Sourb Nchan ou du Saint-Signe du 10ème siècle, l’édifice dit de Hamazasp, la bibliothèque, le campanile et le réfectoire (13ème siècle).
Installation à l’hébergement, dîner et nuit à proximité du lac SEVAN.
JOUR 5
Tôt le matin, départ pour le lac Sevan jusqu’à la presqu’île abritant les deux églises des Saints-Apôtres (Sourb Arakelots) et de la Sainte-Mère de Dieu, vestiges du monastère du Sevan (IXème s). Visite de cette dernière si les horaires le permettent. Remonté ensuite de la rive du lac jusqu’au cimetière de khatchkar (croix de pierre) de NORATOUZ. Continuation de la route vers TATEV en passant par le col de Soulèma où se trouve un superbe caravansérail du 14ème siècle. Dans le car, temps de prière.
Déjeuner chez l’habitant si possible à TATEV.
L’après midi, montée en téléphérique jusqu’au monastère de Tatev et visite du remarquable joyau de l’architecture médiévale, se composant de trois églises et divers bâtiments, nichés au sommet d’une montagne escarpée (9ème-18ème siècle). En fin d’après-midi, continuation de la route jusqu’à GORIS.
Installation à l’hébergement, dîner et nuit à GORIS.
JOUR 6
Tôt le matin, route en direction du nord. A SISSIAN, visite de l’église Saint-Jean de Sissian. Arrêt et visite du site mégalithique de Karahundj.
Déjeuner à NORAVANK.
L’après midi, départ ensuite pour le monastère de Noravank, qui réunit deux ensembles cultuels entourés de remparts. Découverte de l’église principale du 13ème siècle dédiée à Saint Stéphane, de la chapelle Saint Grégoire l’Illuminateur, qui abrite encore la sépulture du prince Sembat Orbelian (1275), et de l’église-mausolée de la Sainte-Mère-de-Dieu dite Bourtèlachèn (14ème siècle). Temps de prière sur le site. Puis visite du monastère de Khor Virap où la tradition situe l’emprisonnement de Grégoire l’Illuminateur au 3ème siècle. En fin d’après-midi, route vers EREVAN par la plaine d’Ararat dominée par les deux pics du Mont Ararat, symbole de l’Arménie.
Installation à l’hébergement, dîner et nuit à EREVAN.
JOUR 7
Pension complète à EREVAN.
Tôt le matin, temps de prière puis passage rapide dans un marché local. Visite ensuite de la citadelle d’Erèbouni du 8ème siècle av J-C (vestiges de l’antique cité ourartéenne d’Erébouni) permettant de remonter aux origines du peuple arménien et de la cité d’Erevan. Puis montée à Tzitzèrnakabèrd où se trouvent le mémorial et le musée du Génocide de 1915. Évocation approfondie de l’histoire et de l’actualité du Génocide. Temps de prière si possible sur place.
L’après-midi, visite du Matènadaran (Musée des anciens manuscrits arméniens), nommé ainsi d’après le fondateur de l’alphabet arménien, en 405, Mesrop Mashtots. Présentation de la naissance de l’écriture et de la littérature arméniennes, et visite de la bibliothèque présentant de superbes exemplaires de manuscrits arméniens et rassemblant aussi de beaux échantillons grecs, arabes etc…En fin d’après-midi ou en soirée, possibilité d’aller voir les « Fontaines chantantes » place de la République.
En soirée, rencontre si possible avec Mlle TATEV, présidente du club des étudiants francophones, accompagnée de quelques étudiants.
JOUR 8
Pension complète à EREVAN.
Le matin, route vers GARNI, ancienne résidence d’été des rois d’Arménie. Visite des vestiges de la forteresse : le temple ionique du 1er siècle -unique temple païen conservé en Arménie-, les ruines du palais royal et de l’église ronde du 7ème siècle, le bain royal (3ème siècle). Poursuite de la route par la vallée de l’Azat jusqu’au monastère rupestre de Guèghard (13ème siècle). D’abord connu sous le nom d’ « Ayrivank » (monastère de la Grotte) en raison de la présence de grottes creusées dans le rocher, il prend très vite le nom de Guèghardavank ou « monastère de la Lance », en raison de la relique de la Sainte Lance, aujourd’hui déposée au Musée du Trésor d’Edjmiatzin. C’est un chef d’œuvre de l’architecture arménienne, taillé en partie dans le roc. Retour à EREVAN.
L’après-midi, visite guidée du Musée d’histoire de l’Arménie, présentant la civilisation des Arméniens de l’Antiquité à nos jours. En fin d’après-midi, rencontre et messe si possible avec Mgr Raphaël MINASSIAN, archevêque des Arméniens catholiques d’Europe de l’Est. Clôture du pèlerinage.
JOUR 9
Très tôt le matin, transfert à l’aéroport d’EREVAN, formalités et envol pour PARIS.
Programme susceptible de modifications en fonction des possibilités de réservation et de rencontres

 

Carte Les clés du voyage
Niveau de marche : quelques marches.
Spiritualité : la participation à la messe est proposée quotidiennement ou très régulièrement au cours du voyage.
Rencontres : 1 à 3 rencontres avec des personnes vivant dans le pays.
Demande de renseignements
Documents :
logo-pdfRenseignements Pratiques